mercredi 7 mai 2008

Tempête dans un verre de neurones*

Est-ce que je fais l'impasse sur mon parcours avant le DEA dans mon slide de présentation?
Est-ce que je mets une robe qui tourne ou un pantalon qui fait la jambe longue?
Est-ce que je mets mes communications soumises mais pas encore acceptées?
Est-ce que je mets des talons et prends le risque de l'horripilant clac-clac-clac dans le couloir qui mène au tribunal?
Est-ce que je prends le train qui arrive 2h plus tôt des fois que des jeunes autochtones fassent des feux de joie matinaux sur les rails en mon honneur?
Est-ce que je mets des talons et prends le risque d'humilier le président du KKK s'il est atteint du syndrome présidentiel?
Est-ce que je me lave les cheveux le jour même et prends le risque du syndrome caniche mouillé?
Est-ce que je vais m'acheter des talons neufs qui me feront la démarche altière et le pied ampoulé?
Est-ce que les 20 mn comprennent aussi les questions insidieuses?
Est-ce que je mets du sombre chic ou du pimpant clair?
Est-ce que je propose des collaborations avec d'autres équipes du labo dans le projet de recherche et prends le risque de passer pour une fille légère prête à passer chez l'ennemi?
Est-ce que je prépare une jolie feuille synthèse à donner en main propre à chaque membre et prends le risque d'apparaître comme non-écolo?
Est-ce que je vais dormir la nuit d'avant?

Dans quelques jours, je rencontre un KKK, un vrai...

(*brain storming, acuponcture des hémisphères, massage du prosencéphale, activation des lobes...)

10 commentaires:

erathrya a dit…

bonne chance!

B. C. a dit…

impasse avant DEA : oui
communication soumises non acceptées : non
talons : non
train en avance : oui
questions insidieuses : oui
pimpant clair : oui
feuille synthèse : oui

et attention aux "slides" : toutes les salles ne sont pas équipées. renseignez-vous avant

Philon a dit…

Le point sur la feuille de synthèse m'étonne un peu. Dans ma section, en 17, j'ai l'impression que ce serait mal ressenti (de même qu'arriver avec des slides).
Est-ce que quelqu'un peut confirmer ou infirmer??

blop a dit…

AZERTY !!!

Pandore a dit…

Erathrya et Blop, merci pour les encouragements!

B.C. merci pour les conseils que je vais suivre sauf peut-être le pimpant clair :) On va mixer le clair et le strict pour un bon équilibre...
Pour les slides, c'est bon, par contre un copain présente une audition la semaine prochaine en 10 mn et au tableau noir... Donc effectivement il vaut mieux vérifier!

Philon, je pense que les usages dépendent vraiment des sections. Pour les slides, il faut peser le pour et le contre, certaines disciplines peuvent avoir l'impression que tu fais de l'esbrouffe en utilisant de beaux transparenst. Mais je pense que l'audition est aussi une épreuve pratique de pédagogie : montrer que tu sais utiliser à bon escient les bons supports est pour moi essentiel. Pour la feuille de synthèse, ça peut se faire si vous êtes nombreux à être convoqués. Perso, j'hésite encore mais pense que je vais la préparer,.... quitte à ne pas la donner si je me rends compte que c'est incongru.

philon a dit…

ok bonne chance!

m'irza a dit…

Tout ça me rappelle la dernière nuit avant ma dernière audition de l'an dernier. Je me suis réveillée en nage au beau milieu de la nuit, en train de hurler : "Mais si c'est comme ça, ça ne vaut même pas la peine que j'y aille !!!"

Ça a sans doute été mon premier -et dernier, depuis- rêve prémonitoire...

Sinon, à titre personnel, le coup des slides qui risqueraient de "donner l'impression que tu fais de l'esbrouffe" ça me fait doucement rigoler. Ils sont vraiment capables d'absolument n'importe quoi pour descendre un candidat, même des bassesses les plus absurdes. Tu te prends la tête à faire au mieux, tu vis tout ce que tu décris si bien dans ce blog, tout ça pour qu'à huis clos on puisse décider de ne pas te recruter parce que tu as utilisé des slides... et que par là tu as montré que tu faisais de l'esbrouffe ??? Et le pire c'est que c'est tellement vrai, que ces choses-là arrivent...

Pandore a dit…

M'irza, je pense que tout est là : y aller en sachant que tout est joué. Il ne reste plus qu'à espérer que le destin se montre facétieux. Il parait que ça arrive.

Lorelei a dit…

Je suis en plein dedans aussi : première et sans doute pas dernière campagne de recrutement.

On m'avait dit que c'était pénible.
On m'avait dit que j'aurais la thymie en montagnes russes.
On m'avait dit que j'allais me mordre les doigts de dépenser des sommes pas raisonnables pour cavaler à l'autre bout de la France.
On m'avait dit que j'allais me poser les questions les plus stupides.
On m'avait dit qu'à côté, la fin de thèse, la soutenance et même la qualification étaient une partie de plaisir.

J'étais persuadée d'y arriver avec l'assurance et le détachement des personnes averties.
Il faut pourtant bien se rendre à l'évidence : c'est raté.

Merci donc, de me faire rire avec ce blog !

Pandore a dit…

Lorelei, moi aussi je pensais faire parti des sages, des zen, des avertis, je jouais au détachement... J'avais survécu à une thèse et avais réussi à m'échapper des griffes d'un mandarin doctorophage...

Et pourtant, tous les ans, j'ai eu chaud, j'ai eu froid, j'ai eu peur, j'ai eu mal au ventre, j'ai sombré dans des drôles de canaux sombres...

C'est la troisième année, et hier j'ai retrouvé noué serré autour de mon cou le gras gros serpent de l'audition...