mercredi 7 janvier 2009

In Memoria...

"A la suite du schéma d'emplois arbitré au Projet de Loi de Finances 2009, le ministère de la recherche a choisi de mettre fin au financement des post-doctorants sur subvention d'état.

C'est pourquoi le CNRS a décidé de ne pas ouvrir de campagne de post-doctorants en 2009."

Les postodocs CNRS sont morts, un fantôme de plus claquera des dents dans la grande armoire de la Recherche Française...

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Pandore on a/va reprendre ton billet...
meilleurs voeux
amicalement
Avrel
PAPERA

knd a dit…

Alors je dois être le dernier engagé, mon contrat commençant au 1er janvier dans un laboratoire ayant été déclaré dissous le même jour...

camcom a dit…

@knd: bah ça commence fort, la france!

Pierre-Henri a dit…

Vous voyez le mal partout. Il suffit de bien présenter la chose.

Afin de concrétiser le processus d'innovation innovante, dans un souci de lisibilité transversale et de management de haute excellence, le ministère a décidé de mettre en place un nouveau mode de gestion de performance optimisée : le bénévoling. Il s'agit de flexibiliser l'action des personnels innovants d'excellence, en libérant les chercheurs de certaines contraintes inutiles, comme le salaire ou le contrat.

Le process interdisciplinaire recontextualisé sur pôle de compétitivité leur permettra néanmoins d'accomplir quelques tâches pluridisciplinaires, telles que le balayage et la vaisselle en restaurant universitaire (ingéniérie surfacielle & physique des matériaux savonnés), qui leur assureront des revenus modulaires.

En outre, le dispositif R.M.I. (Rercherche, Mobilité, Innovation) deviendra la norme pour tous les jeunes chercheurs de moins de 45 ans. De cette manière, le continuum indiciaire d'évolution des carrières conservera sa transparence et son homogénéité.

Enfin, l'intervention de membres de la société civile (telles que le charcutier de la rue d'en face ou le sous-directeur-adjoint du conseil des chefs-lieux de cantons) assurera un haut niveau de visibilité et d'excellence dans la gestion innovante des carrières, dont nos collègues de Cambridge et Harvard seront bientôt jaloux.

Anonyme a dit…

@ Pierre-Henri
:-)


moins drôle,
voir aussi sur le contrat doctoral

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article1249

Avrel
PAPERA

Pierre-Henri a dit…

Pardon pour la faute de frappe ("tels que le charcutier..."). Si Pandore pouvait ouvrir sa boîte et corriger directement sur le message orginal, cela me permettrait de sortir la tête du sac en papier où je l'ai placée de honte.

A l'étranger aussi, les mots "search cancelled" ont tendance à se reproduire sur les sites d'offres d'emploi, grâce aux exploits des financiers qui justifient ainsi, sans doute, leurs salaires exorbitants. Et il paraît que c'est nous qui ne sommes "pas rentables"...

Enfin, rien ne vaut la noblesse intérieure que nous tirons du travail de l'esprit, n'est-ce pas ? Non ? Rassurez-moi.

Kel a dit…

Dites, c'est pas que je sois méfiant de base, mais un peu quand même :)
Mais j'arrive pas à trouver d'autres informations sur le sujet. L'info est sûre ?

erathrya a dit…

oui oui, c'est sur, j'ai vu la lettre envoyée dans les labos CNRS.
mais il y a toujours des postdocs au CNRS financés par exemple par les grants ANR.

pablo a dit…

@Kel > Google est mon ami
http://www.cnrs.fr/midi-pyrenees/AVotreService/RH/DocsActualites/08-12-18Info_post_doc_2009.pdf

Marguerite a dit…

Merci Pandore pour ton billet. J'ai reçu cette information par email la veille des vacances de Noël (beau cadeau pour les jeunes chercheurs !, me suis-je dit). Depuis, je cherche frénétiquement des informations complémentaires sur le web, mais rien, ou presque. Même le personnel CNRS et universitaire ne semble pas être au courant, ou très peu (et rien sur le site même du CNRS où on trouve encore la page "post-doc")... Relayons cette info largement ! Et bon courage à tous !

Anonyme a dit…

@ Marguerite

discussion sur ce sujet (en cours) sur la liste hot doc.

Avrel
PAPERA
http://www.collectif-papera.org

Pandore a dit…

Pierre-Henri : j'aime! Par contre je ne peux pas éditer donc on garde en l'état... Ca ne gâche rien à la suavité de la prose ;)

Kel, Pandore dit beaucoup de bétises mais ne fait jamais de hoax ;)

Marguerite, malheureusement, il y a tellement de nouvelles comme celles-ci qui tombent qu'elles ne font plus trop de bruits.

Cela dit, rien de surprenant, ce n'est que la suite logique de l'ANRisation de la Recherche...